Super Hero

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 13 février 2011

Pour les amateurs de STALKER et d'environnements urbains vides

Si vous appréciez l'ambiance STALKER des grands espaces et batiments délaissés, je vous invite à regarder l'épisode Man VS Wild : Urban Survivor. C'est l'épisode 10 de la Saison 4 (2009-2010), qui se passe en Pologne au port désaffecté de Gdynia. Edward "Bear" Grylls nous montre pas mal d'astuces pour allumer un feu grâce à une batterie de voiture et une ampoule, faire des pièges à rat et d'autres tricks qui pourraient hélàs un jour nous être utiles.

Plus d'informations et extraits vidéos de l'épisode sur le site officiel : http://dsc.discovery.com/videos/man-vs-wild-urban-survivor/


samedi 26 septembre 2009

Californication Saison 3

Avis aux fans de la série TV déjà culte produite et distribuée par ShowTime aux États-Unis, mais aussi avis aux personnes qui ont mis de côté cette série TV incroyable : Californication.

Pour ces derniers, qui se demandent surement si cette série n'est qu'un méchant moyen de montrer des filles faciles et un type bourré de fric qui se permet fictivement de les appâter dans son lit, je répondrais qu'ils se trompent : Californication est anticonformiste, politiquement incorrect, sexy, réel, vrai. Que se soient les problèmes d'appétit du héros Hank Moody joué par le charismatique David Duchovny, le couple d'amis dont monsieur est manager de Hank reconverti en producteur de films X dans la Saison 2, sa mignonne femme à la voix éraillée, compréhensive des erreurs de son mari mais étonnamment indépendante, et bien sur la petite amie de Hank et leur fille, dont la série arrive à décortiquer les difficultés de famille avec brio malgré le bazar ambiant. Un mix réussi d'émotions saines grâce au statut de père amoureux qu'est Hank, et la crissante vie mouvementée de son entourage.

Bref c'est avec plaisir que je rappelle que la Saison 3 de Californication commence dans moins d'un mois : le 27 septembre sur la chaine US ShowTime. En esperant que vous y avec accès !

Pour vous apaiser ou vous énerver, ne loupez pas le trailer de la Saison 3 ici : http://www.youtube.com/watch?v=VfxF6UkoX-g

Notez dans le trailer le clin d'oeil au film potache Ferry's Bueller Day Off (1986), film qui avait inspiré la série TV Parker Lewis.

mardi 10 février 2009

Google Earth V5 : Explorez les océans

Le logiciel Google Earth est disponible en version 5. Parmi les nouveautés, l'équipe propose désormais l'exploration des océans.

Découvrez l'évolution du monde sur des décennies grâce aux images historiques intégrées

Vous vous êtes toujours demandé à quoi votre quartier pouvait ressembler dans le passé ? Google Earth vous permet de remonter le temps! D'un simple clic, découvrez le développement urbain au cours du temps, la fonte des calottes polaires, les effets de l'érosion sur le littoral, et bien plus.

Plongez à la découverte des océans

Avec les nouvelles données "Océan", plongez dans les abysses à la découverte de contenus exclusifs fournis par de prestigieux partenaires, tels que la BBC et le magazine National Geographic, ou explorez des représentations d'épaves en 3D, comme celle du Titanic.

Enregistrez vos voyages virtuels et partagez-les avec les autres utilisateurs

Appropriez-vous le contenu Google Earth : enregistrez librement tous vos parcours. Il vous suffit d'activer la fonctionnalité "Visite", de cliquer sur le bouton d'enregistrement et de partir à l'aventure. Vous pouvez même ajouter une bande-son ou des commentaires audio pour personnaliser votre voyage virtuel.

On peut donc passer sous la surface de la mer, visiter les reliefs. En s'approchant de l'eau, on aperçoit un nouveau rendu 3D des remous qui est assez agréable. Des centaines de liens images et vidéos sont disponibles pour consolider le contenu en cours de modélisation. Autre nouveauté, qui m'est chère, les endroits ou ont été tourné certaines séquences de la fabuleuse série TV de documentaires Planet Earth produite par la BBC. Que du bonheur !

Téléchargez Google Earth V5 ici

lundi 12 janvier 2009

Savoir dire merci à un inconnu

Il y a quelques temps je découvrais le film Planète Bleue, dédié au monde marin, qui m'a littéralement scotché. Des plans caméra hallucinants, des espèces montrées en bande de 100, des races dont je n'avais jamais entendu parlé même si j'estime avoir été bien briefé sur le sujet. Des choses incroyables révélées, telles ces vies dans la fosse des Mariannes, avec ces crevettes qui envoient des sortes de rayon bleu pour faire fuir leurs prédateurs dans l'obscurité totale.

Et puis un Ami m'a montré Planet Earth, la série TV, en HD. Surtout après quelques verres et un bon diner, ça passe tout seul, et c'est dur d'arrêter de regarder tellement les time lapse sont beaux comme dans le film Baraka, les plans pris d'hélicoptères super fluides, et les animaux et la flore montrés de façon inédite.

Certains plans m'ont fait pensé à Planète Bleue, certains autres au film Un Jour sur Terre que je n'ai aperçu que partiellement. Et pour cause, c'est le même réalisateur, à qui je de dis merci du fond du coeur, mister Alastair Fothergill, qui a dirigé ces 4 titres. Oui car je viens d'apprendre que, à l'instar de la série Planet Earth compilée en Un Jour sur Terre, Planète Bleue n'est qu'un mix de la série du même nom Blue Planet en 5 DVD (pas encore disponible en Blu-ray comme l'est Planet Earth à l'heure ou j'écris ces lignes).

Merci donc pour ce travail qui apporte culture et passion. Encore un chef d'oeuvre que j'aurais aimé partager avec Christian Zuber, parti trop tôt comme chaque personne disparue. Qui sait, d'Ailleurs il doit bien se marrer. Nos sociétés paraissent tellement insipides à côté de la Nature. Surtout quand elles nous détruisent et la détruise. On est con, vraiment. Mais ça c'est pour un autre post.