Israël a rejeté aujourd'hui une résolution du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU approuvant une enquête internationale sur le raid israélien sanglant contre une flottille humanitaire pour Gaza, estimant que cette instance n'avait aucune "autorité morale".

Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté mercredi à Genève une résolution approuvant la mise en place d'une "mission d'enquête internationale" sur l'intervention militaire lundi contre la flottille humanitaire qui a fait neuf morts et des dizaines de blessés.

Cette résolution a été approuvée par 32 des 47 membres du Conseil. Trois pays se sont prononcés contre, dont les États-Unis. L'Union européenne a, quant à elle, voté en ordre dispersé, la France et le Royaume Uni ayant choisi de s'abstenir.


Lisez ici le papier de l'AFP sur le site du Figaro.



D'autres bateaux sont déjà en cours de route pour approvisionner les "emmurés" de Gaza. Il faut rappeler que c'est la première fois qu'un état prend un autre état en l'emmurant et en lui coupant les vivres, à l'instar d'Arafat enfermé dans la Mouqata sans approvisionnement.