"Le vieil homme parle un anglais impeccable mais son accent est germanique. Edgar Feuchtwanger quitte son village du Hampshire, prend le train pour Londres et s’envole pour Munich, sa ville natale quittée il y a soixante-treize ans. « Quand j’étais enfant, la vie me semblait tranquille et stable [silence]. Mais, bien sûr, ce n’était pas le cas [silence]. Je vivais en quelque sorte au coeur de cet ouragan qui a fini par déferler sur le monde. »

Ainsi commence « Hitler, mon voisin », documentaire qui retrace une histoire étonnante : celle d’une famille juive, représentant tout ce que Hitler exécrait – intellectuelle, aisée, progressiste -, qui a assisté depuis ses fenêtres à la montée du nazisme

En cet été 1929, enrichi par les droits d’auteur de « Mein Kampf », Hitler quitte sa chambre des faubourgs et s’installe dans un appartement de 300 mètres carrés, au deuxième étage d’un immeuble cossu de la Prinzregentenplatz. Les Feuchtwanger, qui habitent une rue adjacente, sont aux premières loges. « Bien sûr, nous nous sommes sentis menacés. Mais personne n’avait encore idée à quel point la menace était importante. »" (...) La suite sur le site du Nouvel Observateur


Documentaire réalisé par François Bordes & Bertil Scali en 2012. Produit par Kuiv Productions.